Le Trot à 360° : Comment restituer l'immersion dans une version dépliée du film à 360

Ce projet résulte d'une initiative de la société organisatrice des courses à l'hippodrome de Vincennes (Le Trot) avec son partenaire commercial (le PMU), dont la cellule Recherche & innovations (PMU Lab)  souhaitait expérimenter les possibilités de réalité virtuelle via les technologies avancées de prise de vue, prise de son et diffusion.

Les moyens de visionnage en réalité virtuelle permettent en effet aujourd'hui de vivre des expériences de simulation de plus en plus performantes. Proposer de vivre une course dans la peau d'un "Driver", ainsi que l'on nomme les pilotes de sulky dans les courses de trot attelé, était donc le défi à relever.

L'objectif était de réaliser un film totalement immersif, tant en son qu'en images, destiné à être visionné dans un casque Oculus Rift qui permet d'adapter l'image et le son aux mouvements de tête de l'usager, produisant ainsi l'illusion d'une immersion dans la scène projetée. 

Ci-dessous le déplacement supposé du regard est représenté dans l'image étendue (déplacement du cadre rouge) juste sous la version plein cadre du film monté selon ces mêmes changements de position 

Le réalisateur Gilles Cousin, spécialisé depuis nombre d'années dans les grands directs télévisés d'événements sportifs (Les 24 heures du Mans, Le Prix d'Amérique, etc.), et chargé par Le Trot de cette réalisation inédite, s'est donc sans hésiter tourné vers Radio France pour la partie son. Il lui importait en effet de s'assurer la collaboration des équipes de prise de son spécialisée dans le son multicanal et le mixage binaural afin de produire une bande-son spatialisée qui pourrait être synchronisée à l'image tournée, elle, à 360° grâce à un dispositif lui aussi très innovant : 6 caméras GoPro enchâssée sur un support à 6 faces conçu et façonné pour l'occasion via une imprimante 3D. 

Ci-dessous quelques images du tournage et de l'équipement micro réalisé pour capter les sons aux différentes hauteurs de l'espace de la course.

 

Chaque driver - au nombre de 7 en tout -  a été équipé d'un micro HF et d'un emetteur, soit sur lui-même soit sur le sulky, le driver central étant quant à lui doté d'un micro supplémentaire sous le casque.

L'enregistrement s'est effectué depuis le camion roulant parallèlement à la course afin de maintenir une distance fixe entre émetteurs et récepteurs HF.

Le sulky central était en outre sumonté d'un dispositif d'enregistrement 5.1 à l'arrière tandis que son driver portait, au sommet du casque le dispositif de tournage images constitué de 6 caméras GoPro enchâssées sur un support confectionné pour l'occasion.

 

Delphine Baudet et Cécile Bracq, ingénieures du son à Radio France en pleine préparation de la prise de son multipistes.

Crédits photos : Anne Brunel / Radio France

 

Lors des événements de présentation du film à 360 dans sa version initiale pour casque Oculus, le visionnage est mis en scène pour l'usager qui peut se jucher sur un sulky afin d'augmenter les sensations réalistes :

 

Retour à la page du reportage Le Trot à 360