Corrida dans la peau d'un taureau

Paysage sonore
Corrida dans la peau d'un taureau
Paysage sonore
Équipe de réalisation
4 min 25 sec

Automne 2014, Féria du Riz, une équipe* de France Culture est partie "prendre du son" en Arles… Mais pas n'importe quel son : du son destiné à jeter des lumières sur l'imaginaire ténébreux de Vincent Van Gogh qui (on l'oublie souvent) a passé 444 jours dans cette ville.

Et Féria oblige, elle s'est retrouvée une fin d'après-midi dans les arènes, à assister à une corrida, à vivre une corrida, à prendre le son d'une corrida.

D'où cette pièce du chef opérateur Bernard Lagnel qui transcrit et fait entendre l'espace sonore des arènes, tel que le taureau le perçoit. Ébloui par la lumière du jour après l'ombre des torils, il entre en piste, accompagné de mélodies faussement enjouées, de cris rauques et d'applaudissements qui résonnent à travers l'amphithéâtre romain. Et en nous-mêmes. 

(* Bernard Lagnel, Manoushak Fashahi, Kaye Mortley)

Sur le site de France Culture, l'Atelier de création "444 jours, l'escale de Vincent en Arles" diffusé le 15 avril 2015

A écouter aussi

SEQUENCES S02E02 : les bricolages sonores de Jacques, une expérience audiovisuelle et sonore immersive inédite.
43 min

SEQUENCES S02E02 - Jacques

La pierre d'un zippo, le lapement d'un chat, le grincement d'une porte : autant d'éléments autour desquels Jacques imagine et construit sa musique que ce soit dans le studio où il compose ou lors de ses concerts où, équipé de sa blouse blanche, il invite le public à lui fournir des bruits qu'il incorpore en direct à se

...